Interview exclusive du Coach Mental Jared Tendler

Jared Tendler, le Coach Mental que nous vous avons présenté il y a quelques semaines a accepté de nous accorder une interview exclusive pour le lancement de son livre en français. C’est en anglais, mais nous vous avons préparé un transcript en français 😉

Enjoy !

Interview Jared TendlerPhil Latour : Bonjour Jared et bienvenue sur monCoachPoker.fr. Avant d’être coach mental de poker, tu étais Coach pour des golfeurs n’est-ce-pas ?

Jared Tendler : C’est vrai, et merci de me recevoir.

PL : Quels sont les points communs entre un joueur de poker et un golfeur ?

JT : Il y en a beaucoup. En fait ça m’a surpris moi-même. J’ai beaucoup joué au golf par le passé et je n’avais joué au poker que rarement. Quand j’ai rencontré un vrai joueur de poker, j’ai été très étonné de constater que tout le travail que j’avais effectué dans le coaching mental dans le monde du golf pouvait être transposé dans le monde du poker. Le point commun principal entre le golf et le poker est la Variance. Lors d’une partie de golf, un joueur joue sur des centaines de mètres alors que les conditions de jeu changent en permanence, le vent, la pluie et même sa façon de frapper la balle. Le coup peut être parfait mais il sera très difficile de le refaire encore et encore. Si un excellent golfeur frappe la balle plusieurs fois à 100 mètres, elle ne tombera jamais au même endroit.

PL : Avec la variance, c’est la même chose ?

JT : Exactement. Au poker c’est même encore plus flagrant.

Le Mental au PokerPL : Je vois. Ton livre « Le Mental au Poker » vient juste d’être traduit en Français, peux-tu nous le présenter ?

JT : Oui et j’en suis très heureux. Le livre couvre les quatre secteurs principaux du Poker « mental », les quatre problèmes principaux que rencontrent des joueurs et qui les font tilter. Un tilt vient aussi bien de la colère que d’un mauvais jeu. Je connais beaucoup de joueurs qui prétendent qu’ils sont en tilt dès qu’ils ne jouent plus leur meilleur poker, mais je crois que c’est plus compliqué. Un joueur peut aussi tilter à cause de la peur ou du stress, mais aussi à cause d’autres facteurs, comme des problèmes de relations sociales ou des problèmes de confiance en soi – qui inclut le « trop de confiance en soi ». On pourrait penser que ce n’est pas un problème mais si cela aboutit à de mauvaises prises de décisions, ça le devient. Beaucoup de joueurs ne réalisent pas qu’un mauvais apprentissage peut conduire à des problèmes de mental. Par exemple tu peux apprendre à jouer certaines cartes dans une certaine situation parce que tu l’as vue dans une émission poker et que tu en as parlé avec tes amis. Mais si tu ne passes pas assez de temps et d’efforts à comprendre et à maîtriser cette technique, cela peut mal se passer en jeu. Comprendre comment apprendre peut en fait t’aider considérablement à améliorer ton mental au poker.

PL : Quelles sont les clés d’une bonne préparation pour un joueur de poker ?

JT : La préparation représente tout ce que tu fais avant de jouer.
Premièrement, c’est le moment ou jamais de se concentrer et de définir tes objectifs pour la session. Si tu veux vraiment rester concentré et efficace, tu dois savoir quels sont tes objectifs. Par exemple améliorer certains aspects de ton jeu ou jouer ton A-game le plus souvent possible.
Deuxièmement, c’est le moment de revoir certaines erreurs que tu as pu commettre lors de sessions précédentes. Ce n’est pas vraiment un aspect « mental » du jeu mais cela reste important pour bien se préparer.
Troisièmement, tu peux repenser à tout ce que tu peux améliorer dans ton jeu mental.

PL : Qu’est ce qui est vraiment important pour ne pas tilter ?

JT : Pour éviter de craquer, tu dois surtout te rentre compte que tu es en train de craquer. Si tu ne sais pas détecter les signes avant-coureurs, tu ne sauras pas gérer le tilt à temps… Tu devras alors faire une pause et éviter de reproduire cette situation…

PL : Faire une pause pour pouvoir le gérer et travailler dessus…?

JT : Oui exactement, mais surtout tu dois être capable de gérer le tilt sur le moment. Quand un tilt provient d’une émotion, comme la colère ou la peur, ta capacité à réfléchir est diminuée. Mais réfléchir c’est primordial pour gérer le tilt et pouvoir continuer à jouer. Cela signifie que tu dois avoir la capacité de détecter les signes avant-coureurs du tilt pour pouvoir l’analyser et le gérer en amont. Plus tu t’en rendras compte tard, plus il sera difficile à gérer.

PL : Quels sont tes projets à venir?

JT : Le dernier projet en date était la traduction française de mon livre. Il y a d’autres projets en cours mais je ne suis pas encore prêt à les partager, mais je te tiendrai au courant.

Phil Latour : Ok je comprends. Jared, j’ai été ravi d’avoir pu parler avec toi aujourd’hui et j’espère que nous aurons l’occasion de refaire d’autres interviews de ce genre.

Jared Tendler : Oui c’était bien et je suis sûr qu’on sera amené à recommencer, à bientôt !

Jared Tendler, Mental Coach

 

Les suggestions du patron...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *